L’assurance vie est un placement financier très apprécié des Français. Ce produit de prévoyance représente un moyen efficace de se protéger, soi et ses proches. Mais de quelle manière effectuer le calcul du rendement d’une assurance vie et quels sont les éléments à prendre en considération ?

Sommaire :
Comprendre le rendement d’une assurance vie
Comment calculer le rendement d’une assurance vie ?
L’impact des charges et des frais sur le rendement d’une assurance vie

Comprendre le rendement d’une assurance vie

Le rendement correspond au retour financier touché à la suite d’un investissement. Il s’agit du pourcentage de performance d’un produit d’investissement, donc de la rémunération servie par l’assureur à la personne détenant le contrat. Le rendement se calcule notamment grâce au taux de l’assurance vie. Ce taux correspond au rapport entre les revenus tirés du capital versé et le capital lui-même. Il s’exprime en pourcentage.

Le rendement correspond à ce que rapporte l’assurance vie. Le calcul de la rentabilité d’une assurance vie peut permettre d’obtenir différents résultats :

  • Le rendement brut : il correspond au rendement obtenu à la suite du placement. Son calcul se fait en divisant le revenu perçu grâce à l’investissement par son coût initial.
  • Le rendement net : il correspond au rendement obtenu à la suite du placement, auquel on soustrait les frais de gestion. Son calcul se fait en soustrayant les frais de gestion au rendement brut et en divisant le résultat par le coût initial de l’assurance vie.
  • Le rendement réel : il correspond au rendement obtenu à la suite du placement auquel on soustrait tous les frais inhérents à ce placement. Son calcul se fait en soustrayant les frais de gestion, les prélèvements sociaux et les impôts au rendement brut, et en divisant le résultat par le coût initial de l’assurance vie.

Ces différents types de rendements existent aussi bien pour l’assurance vie en fonds euros (lien vers : « Qu’est-ce qu’une assurance vie en fonds euros ? ») que pour l’assurance vie en unités de compte (lien vers : « Assurance vie et unité de compte – GARANCE Mutuelle »).

Comment calculer le rendement d’une assurance vie ?

Pour calculer la rentabilité d’une assurance vie, il convient non seulement de prendre en considération les sommes perçues grâce à cette assurance vie, mais aussi les frais engendrés par la détention de ce produit d’épargne :

  • les frais d’entrée ;
  • Les frais de gestion ;
  • les frais d’arbitrage.

Le rachat d’une assurance vie (lien vers : « Comment fonctionne le rachat d’une assurance vie ? ») est quant à lui généralement libre et gratuit.

Pour faire le calcul du rendement d’une assurance vie, il est également essentiel de distinguer le rendement du fonds en euros, qui est fixé chaque année par l’assureur et s’applique aux sommes laissées au cours de l’année précédente sur le fonds euros, et le rendement du fonds en unités de compte, qui subit une valorisation ou une cotation régulière en fonction des fluctuations du marché. Sur les assurances vie en unités de compte, les plus-values sont latentes ou potentielles.

L’impact des charges et des frais sur le rendement d’une assurance vie

Les frais appliqués sur un contrat d’assurance vie sont aussi divers que variés :

  • Les frais d’entrée, ou frais de versement, sont prélevés à chaque nouveau versement sur le compte d’assurance vie. Ils ne peuvent excéder les 5 %. Ces frais ont l’avantage d’être négociables.
  • Les frais de gestion : frais récurrents de 0,5 à 1 % en moyenne, automatiquement prélevés sur le rendement. Pour les contrats en unités de compte, il existe une double facturation : la première de la part de la société de gestion, et la seconde de la part de l’assureur.
  • Les frais d’arbitrage : frais prélevés pour les assurances vie multisupports lors du passage d’un support à un autre.
  • Les frais de transaction : frais pouvant intervenir en cas d’investissement sur des fonds dits « atypiques ».
  • Les frais de sortie : le rachat partiel ou total n’engendre généralement pas de frais, sauf en cas de fonds euros dynamiques incluant une durée d’investissement minimale avec application de pénalités en cas de rachat anticipé. À savoir que le délai de déblocage d’une assurance vie (lien vers : « Quels sont les délais de déblocage d’une assurance vie ? ») est en général d’un mois à partir du moment où le dossier est complet.

À ces frais doivent également s’ajouter les frais de fiscalité :

  

    

    

  

  

    

    

  

  

    

    

 Ancienneté du contrat d’assurance vie  Prélèvements fiscaux
 Moins de 8 ans  Prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30%
 Plus de 8 ans  

  • Jusqu’à 150 000 € : PFU de 24,7%.
  • Plus de 150 000 € : PFU de 30%

Le produit GARANCE Épargne est une assurance vie multisupport qui vous permet de bénéficier d’avantages fiscaux intéressants tout en vous offrant une rentabilité d’assurance vie particulièrement intéressante.